Pour les formations ouvertes aux gardes champêtres, veuillez vous rapprocher du CNFPT

http://www.cnfpt.fr/

 

Police des campagnes et police de l'environnement

  • Montpellier
  • CNFPT Languedoc Roussillon
  • 07-09/06/17
  • Public visé
  • Garde champêtre

  • Objectifs
  • Elaborer et assurer le suivi d'une procédure judiciaire propre à la police des campagnes et de l'environnement.- Maîtriser les fondamentaux de la procédure de recherche et de constatations d'infractions pénales.- Rédiger les différents procès verbaux.- Situer l'intervention du procureur et du garde champêtre dans le déclenchement et la mise en oeuvre de l'action publique.Contenu

 

       - Le rappel des fondamentaux de la police judiciaire :

  • la technique d'audition,
  • la saisie,
  • la perquisition.

     

     

    - Le droit répressif judiciaire de l'environnement :
  • les articles L.172-4 à L.172-16 du code de l'environnement,
  • la recherche et la constatation des infractions,
  • les règles et les modèles de procédures.

     

     

    - La mise en place d'une collaboration avec le Parquet :
    • le traitement judiciaire des infractions,
    • les pouvoirs du Parquet,
    • la transaction pénale.

Mise en place d'un stage sur la police judiciaire de l'environnement

Bonjour à tous,
 
 
suite à notre demande, je vous annonce la programmation d'un stage concernant les procédures de police judiciaire découlant du nouveau code de l'environnement, ainsi que celles relatives à la police des campagnes pour les Gardes Champêtres, suite à la réécriture de l'article 24 du CPP.
En espérant que vous soyez disponibles pour participer à ce stage de formation au sein du CNFPT "Occitanie" à Montpellier, lequel devrait se dérouler en juin 2017 ( probablement du 07 au 09/06)
Merci de me confirmer votre disponibilité, de même qu'aupès de Valérie CARRETIER du CNFPT.
Bien à vous et A+ Jacques ARMESTO

La police de l'eau

  • Montpellier
  • CNFPT Languedoc Roussillon
  • 18-20/04/17

 

  • Public visé
  • Garde champêtre.

  • Objectifs
  •  Acquérir le droit et les procédures de la loi sur l'eau.- Constater les infractions et rédiger les écrits professionnels correspondants.

  • Contenu

  • - La loi sur l'eau.
  • - Les prérogatives du garde champêtre dans le domaine.
  • - Les infractions mentionnées à l'article L.216-3 du code de l'environnement.
  • - La prise des mesures conservatoires.
  • - La rédaction des écrits professionnels relatifs à la police de l'eau.

Criminalistique des feux de forêt

  • Montpellier
  • CNFPT Languedoc Roussillon
  • 27-29/09/17

 

  • Public visé
  • Policier.ère municipal.e, garde champêtre.

  • Objectifs
  • Améliorer la prévention des incendies de forêt.- Agir rapidement et efficacement en cas de feu de forêt.- Etre en mesure d'organiser et de compléter les services chargés de la lutte contre les incendies.

  • Contenu

  • La procédure à suivre dans l'attente des services spécialisés : préservation des lieux, des traces et des indices.- Les informations nécessaires à l'ouverture d'une enquête judiciaire.- Les modes et les procédés connus de mises à feu volontaires.- Le recueil d'éléments susceptibles d'être analysés scientifiquement.Méthodes pédagogiques

  • Visite sur site.

Stage criminalistique des feux de forêts

Bonjour chers collègues,
 
comme chaque année, le CNFPT Languedoc-Roussillon, organise un stage de trois jours sur la criminalistique des feux de forêts.
Ce stage concerne les acteurs de la DFCI ( GCT et APM) et certains autres agents spécialisés.
Il a pour but principal de connaître les méthodes de préservation des traces et des indices pouvant être exploités sur les lieux d'incendies de forêts, de mieux connaître les méthodes de recherche des causes de ces incendies et de collaborer avec les services de prévention et de lutte contre des incendies de forêts, ainsi avec les services chargés des enquêtes qui y sont liées.
Je vous rappelle donc que vous pouvez vous inscrire à ce stage dès maintenant, auprès de Mme Valérie CARRETIER du CNFPT de MONTPELLIER.
Places limitées! Bonne saison à tous et A+. Jacques ARMESTO

FIA DES GARDES CHAMPÊTRES

L'obligation de formation initiale d'application


Décret n°94-731 du 24 août 1994 article 5 

 

Article 5 
 

"Les candidats inscrits sur la liste d'aptitude prévue à l'article 3 et recrutés par une commune ou un établissement public de coopération intercommunale sont nommés stagiaires, pour une durée d'un an, selon le cas, par le maire ou par décision conjointe du président de l'établissement public de coopération intercommunale et de chacun des maires des communes membres. Leur nomination n'est parfaite qu'après leur agrément par le procureur de la République.

 

Le stage débute par une période obligatoire de formation de trois mois, organisé par le Centre national de la fonction publique territoriale, dont le contenu est fixé par décret. Les stagiaires ne peuvent exercer les fonctions afférentes à leur grade s'ils n'ont pas suivi cette période de formation obligatoire."

 


Les objectifs de la formation initiale

Elle répond aux objectifs spécifiques permettant :

- d'acquérir les connaissances nécessaires à l'exercice de l'ensemble des missions d'un garde champêtre ;

- de mettre en application ces connaissances en situation professionnelle ;

- d'observer les pratiques professionnelles de l'environnement d'un garde champêtre ;

- de s'intégrer dans la fonction publique territoriale ;

- de s'intégrer dans sa collectivité employeur.

 

Parcours de formation : 70 jours


Le parcours de formation alterne des sessions d'enseignement théorique (48 jours), de stages pratiques d'application en collectivité (10 jours) et de stages pratiques d'observation (12 jours) au sein de structures partenaires : Gendarmerie Nationale, ONEMA, ONCFS, ONF…

 


Suivi pédagogique


Chaque groupe de stagiaires est pris en charge par un comité pédagogique composé d'un référent institutionnel et pédagogique, d'un référent professionnel (garde champêtre) et d'un référent relationnel (psychosociologue).

Il a pour mission le suivi pédagogique du groupe, aussi bien à titre individuel que collectif.

Pendant ses stages pratiques d'application, chaque stagiaire est accompagné par un tuteur qui suit la progression pédagogique et assure la mise en application des acquis théoriques. Il aide également le stagiaire dans sa recherche de stages pratiques d'observation.

 


Attestation de formation


A l'issue de la période de formation, le Président du CNFPT porte à la connaissance de l'autorité territoriale son appréciation écrite sur le stagiaire, notamment sur les aptitudes dont il a fait preuve au cours de la formation.

A cet effet, un dispositif d'évaluation des acquis et d'appréciation des comportements est mis en place par le CNFPT.

L'agrément (Procureur de la République), l'assermentation (Tribunal d'instance) et l'attestation délivrée par le CNFPT permettent à l'agent d'exercer les fonctions de garde champêtre.

 


Modalités pratiques d'entrée en F.I.A


Les inscriptions se font auprès des délégations régionales du CNFPT. Le Maire est tenu de transmettre l'arrêté de nomination du garde champêtre stagiaire dès que celui-ci est établi.

FICHE SYNTHESE FIA GARDES CHAMPÊTRES
fiche_synthèse_fi_gc.pdf
Document Adobe Acrobat [64.6 KB]

Chers collègues, vous recherchez un stage de formation ?

Un stage "criminalistique des feux de forêts" est organisé au CNFPT de Montpellier chaque année et est ouvert aux agents confrontés à ce fléau..

stage Criminalistique des feux de forêt
domaine Sécurité
sous-domaine Sûreté et sécurité dans la ville
durée 3 jours
public visé

Policiers municipaux, agents de surveillance de la voie publique et gardes champêtres.

objectif

- Améliorer la prévention des incendies de forêt. - Agir rapidement et efficacement en cas de feu de forêt. - Etre en mesure d'organiser et de compléter les services chargés de la lutte contre les incendies.

contenu
  • La procédure à suivre dans l'attente des services spécialisés : préservation des lieux, des traces et des indices.
  • Les informations nécessaires à l'ouverture d'une enquête judiciaire.
  • Les modes et les procédés connus de mises à feu volontaires.
  • Le recueil d'éléments susceptibles d'être analysés scientifiquement.
méthodes pédagogiques

Etudes de cas.

 
 

Pour plus d'informations :

  région lieu       contact  
  Languedoc Roussillon Montpellier (34)                                                                          SOPHIE CAUDAL - 04.67.61.77.49