LE RÔLE DE LA FEDERATION NATIONALE DES GARDES CHAMPÊTRES

         

        Notre Fédération Nationale est une association professionnelle de type loi 1901, issue d’une association départementale, elle fut créée en 1992 par feu Georges COLLANGES,  ancien Garde Champêtre, Chevalier de l’ordre du Mérite. 

         Notre rôle est de faire des propositions au Gouvernement et aux institutions concernant notre profession, sensibiliser nos élus, renseigner nos collègues et défendre les intérêts et l’image de notre corps de métier et enfin de tisser un réseau d’amitié entre tous les Gardes Champêtres français et même étrangers.

         Il est évident que notre Fédération Nationale souhaite prendre une part active à la construction d’un avenir concernant notre profession, par une participation plus étroite aux débats nous concernant. Nous représentons plusieurs centaines de professionnels ; nous savons donc au premier chef quelles améliorations seraient souhaitables.

         Le métier de Garde Champêtre territorial ne doit pas disparaître, ses missions et son rôle rodés par le temps ne peuvent être remplacés actuellement ; ils font corps avec le monde rural et ses vicissitudes, ses attributions sont affinées et adaptées  à  ce milieu particulier.

         Bien sûr la société subit des changements, les habitudes et les modes de vie évoluent, modifiant souvent les comportements, il faut donc régulièrement adapter ce formidable outil aux nouveaux concepts en l’améliorant, le modernisant, en rendant ce métier plus attrayant pour les jeunes.

         La solution de l’Intercommunalité en milieu rural est pour ce métier une possibilité importante de création d’emplois statutairement établis, mais aussi de rétablir de nombreux postes de Gardes Champêtres  (20 000 en cinq ans), aujourd’hui trop souvent absents du paysage rural alors qu’il faut et il faudra de plus en plus le sauvegarder contre toutes atteintes et toutes agressions. La France sans sa campagne, ne serait plus vraiment la FRANCE.

         Rétablir un Garde Champêtre là où il est aujourd’hui absent, revaloriser son emploi, c’est créer ou recréer des milliers d’emplois utiles à la gestion quotidienne des zones rurales, c’est également contribuer à la conservation de notre  patrimoine. C’est également donner aux élus et responsables locaux, un  moyen et un outil  efficace pour faire respecter les décisions qu’ils prennent en matière réglementaire mais aussi en matière de prévention, de préservation et d’application des lois et règlements édictés par l’autorité locale.

C’est sur cette somme de possibilités que repose notre argumentation, visant essentiellement à réhabiliter l’ensemble des possibilités offertes par un Garde Champêtre territorial, lequel, souvent par ignorance, est quelquefois remplacé par un auxiliaire, généralement sans statut réel, véritable épouvantail des temps modernes.

         Notre Fédération Nationale a participé plusieurs fois à des congrès de Maires afin de se faire connaître;  elle constate toutefois une reprise en compte timide  mais croissante de notre rôle initial avec des recrutements épars sur l’ensemble du territoire et dans les D.O.M-T.O.M.